Vente de voiture – Augmentez vos chances de vendre

Quelques astuces pour bien vendre sa voiture

 

Mauvaises décisions, prix trop bas, arnaque dans le pire des cas, voilà ce qui attend le vendeur trop pressé ou désespéré. Avant de mettre son véhicule en vente, mieux vaut se préparer un minimum.

 

1- L’aspect du véhicule

 

Votre grand-mère vous le répétait souvent : on ne va pas à un mariage avec les vêtements de la semaine. Le moment de la vente est (toute proportion gardée) un grand événement dans la vie de votre véhicule. Il est donc important de faire un nettoyage en profondeur de l’intérieur et de l’extérieur et de rectifier quelques problèmes « cosmétiques ». Il existe des endroits auxquels l’acheteur aura accès et qui sont souvent oubliés :

– la boite à gants

– le coffre

– les seuils de porte

– le volant, il est important de le dégraisser

 

La plupart des grandes surfaces offrent des outils de nettoyage performants, sur leur parking, et vous trouverez, en rayon, les produits permettant de rafraichir les plastiques et les jantes. Comme il est fréquent que la note monte vite, pourquoi ne pas passer par un professionnel du nettoyage ? Il vous en coûtera entre 100 et 200 euros, mais il pourra aussi régler quelques défauts de peinture, avec un stylo correcteur, ou passer de la cire.

 

Plastiques et peinture extérieurs donne une première impression importante de votre véhicule.

 

Notre conseil en la matière est de présenter un véhicule propre, qui ne doit cependant pas faire ressentir de manière criante vos dernières acquisitions en polish et produits du même acabit. Des plastiques et peintures trop brillants risquent d’être pris comme une volonté de cacher d’autres défauts.

 

2- Les détails qui comptent

 

Lorsqu’un véhicule passe la barre des 40 000 km, il est probable que certains accessoires accusent le coup. Il peut donc être judicieux de changer les vitres victimes des gravillons ou de réparer un bas de caisse, ayant rencontré inopinément un obstacle. Pour les premières, l’assurance, même au tiers, comprend une clause bris de glace. Pour le deuxième, prenez en compte la franchise et le malus avant de demander de l’aide auprès de votre assureur.

 

Si ces réparations peuvent être considérées comme des dépenses, elles deviendront néanmoins un investissement, lorsque l’acheteur potentiel ne discutera que faiblement le prix. Tous nos interlocuteurs ne sont pas des spécialistes de la mécanique et un petit défaut peut les faire fuir.

 

Alors, pourquoi ne pas s’attaquer aux :

– essuie-glaces usés

– ampoules grillées (intérieur comme extérieur)

– tapis de sol

– pneumatiques, si vous trouvez une bonne promotion

 

Lorsque les réparations sont plus importantes, différentes alternatives s’offrent à vous :

– expliquer le problème et le compenser par un prix plus bas que l’argus. Attention, construisez bien votre argumentaire de vente dans ce cas

– se renseigner sur le prix de la réparation et proposer de la faire avant de donner le véhicule. Si vous arrivez à un bon accord avec l’acheteur, vous serez sûr de ne pas perdre d’argent

– présenter les devis de réparation à l’acheteur, pour qu’il sache combien il lui en coûtera

 

Enfin, lorsque votre véhicule a été personnalisé (jantes, becquet, essuie-glaces chromé), essayez de lui redonner son aspect original. Tous les goûts sont dans la nature et il vous sera difficile de trouver un acquéreur qui s’enthousiasme pour les mêmes détails.

 

3- Comment vendre : petites annonces ou exposition chez un pro ?

 

Vendre un véhicule par petites annonces demande :

– de consulter l’argus pour fixer le prix

– être disponible en soirée et les week-ends

– laver régulièrement sa voiture si elle ne se vend pas

 

Alors, si vous :

– n’avez pas besoin de votre véhicule au quotidien

– êtes prêt à sacrifier entre 300 euros et 10 % de la valeur du véhicule en commission

– sentez que votre véhicule (sportif ou de luxe) peut attirer des personnes souhaitant seulement le conduire cinq minutes

 

Passez plutôt par un professionnel du dépôt-vente. Un vendeur saura probablement négocier mieux que vous.

 

Une dernière astuce pour finir : si vous êtes sur le point d’acheter un véhicule neuf, ne vendez pas l’une de vos voitures. Même avec vingt ans d’âge, elle permettra de mieux négocier votre achat.

 

Les points clés à retenir :

– entretenir et laver sa voiture

– être patient

– améliorer ses disponibilités

– ne pas hésiter à investir un minimum