Sécurité lors de la vente : Prévenir les fraudes / Fraudes et Phishing

Vente d’une voiture d’occasion : Les pièges à éviter

 

La vente d’un véhicule d’occasion est un acte important. Dans le cadre de cette transaction, vous vous exposez à différentes formes de fraudes qui peuvent être évitées grâce à quelques conseils – suivez le guide !

 

Le Phishing

Le phishing est une des pratiques frauduleuses les plus répandues sur le net. Sur la base d’une usurpation d’identité, le phishing s’attaque particulièrement aux sites de commerce.

Le principe est simple : suite à l’achat de votre voiture, le fraudeur, qui se fait passer pour une personne de confiance (banque, vendeur de voiture…), vous envoie un mail indiquant qu’un problème est survenu lors de la transaction. Ce problème peut concerner des informations erronées, manque d’informations importantes (données bancaires)

Non ciblés, ces mails frauduleux sont envoyés à de nombreuses personnes à la fois.

 

Ce qu’il faut faire pour éviter le piège

– Se munir d’un logiciel qui filtre les mails à la réception. Ce moyen réduit fortement les risques d’escroquerie.

– Ne pas cliquer sur les liens contenus dans ce genre de message. La plupart du temps, ces liens vous conduiront vers des sites frauduleux.

– Etre vigilant. Ainsi, des informations personnelles (identifiants, informations bancaires…) ne seront jamais demandées par l’intermédiaire d’un courrier électronique. Dans tous les cas, Il est préférable de diffuser ses informations personnelles sur des sites sécurisés. Un site est dit « sécurisé » lorsque l’image d’un cadenas apparaît dans le navigateur. L’adresse du site commence par « https », et non pas « http ».

 

La fraude par chèque

La fraude par chèque est également courante dans ce genre de transaction. Lors de la vente de votre voiture, vous ne devez accepter que les chèques de banque. Par précaution, il est conseillé de prendre contact avec la banque émettrice, afin de vérifier si le compte concerné est bien provisionné.

Il existe une autre technique de fraude par chèque qui peut être évitée ; il arrive que l’acheteur fasse un chèque plus élevé que le montant demandé. S’il vous demande de lui renvoyer la différence, vous êtes certainement en passe de vous faire escroquer.

Virement

Les virements peuvent aussi être source de pratiques frauduleuses. Tout d’abord, il est primordial de refuser les transferts d’argent de type Western-Union ou MoneyGram.

Si vous êtes victime d’une fraude par l’intermédiaire de ce genre de site, il n’existe pas d’assurance en mesure de vous rembourser le préjudice subi. En effet, ces établissements déclinent toute responsabilité dans les transactions commerciales.

 

Intermédiaire

Lorsque vous vendez votre véhicule d’occasion, il est largement conseillé d’établir la transaction avec un interlocuteur unique. Certains fraudeurs n’hésitent pas à faire appel à un « tiers » pour justifier certaines conditions. L’exemple le plus courant concerne la demande d’une commission demandée au vendeur, afin que l’affaire soit finalisée. Cela n’est ni plus ni moins qu’une arnaque.

 

Numéros surtaxés

Si vous vendez votre voiture, vous serez peut-être la cible d’une arnaque au numéro surtaxé. Le principe est simple. Vous recevez un texto vous demandant de rappeler un numéro, qui s’avère être un numéro surtaxé…

Vous pourrez également recevoir un mail indiquant un numéro à rappeler pour contacter un acheteur potentiel. Ce numéro est bien souvent aussi un numéro surtaxé.

 

Contrat de vente

Même s’il n’est pas obligatoire lors de la vente d’un véhicule d’occasion, il est préférable de mettre en place un contrat de vente.

Ce contrat doit comporter :

– la date de la première immatriculation

– la date du dernier contrôle technique

– le kilométrage

– le nombre d’anciens propriétaires

– etc.

Dans le cas où un contrat existe, l’acheteur du véhicule d’occasion se doit de lire l’intégralité du document pour éviter les mauvaises surprises.

 

Votre transaction peut maintenant être effectuée sans risque, mais attention, les fraudeurs cherchent sans cesse de nouvelles techniques d’arnaque ! Alors soyez vigilant !

 

Les points clés à retenir :

Pour le vendeur :

–              Ne jamais verser d’argent

–              Demander un chèque de banque

–              Eviter le paiement par des services de transfert d’argent

 

Pour l’acheteur :

–              Ne pas diffuser ses données personnelles (carte d’identité, données bancaires…)

–              Demander un contrat de vente

–              Traiter avec un interlocuteur unique